Bienvenue en 1976, durant la 6ièmme année des Maraudeurs à l'école de magie poudlard.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Aime moi ou déteste moi, d’une façon ou d’une autre je serais celui qui hante tes pensées et c’est ce qui compte... » { PV Lily Evans }

Aller en bas 
AuteurMessage
James Potter

avatar

Date d'inscription : 14/12/2013
Messages : 74
Emploi/Année d'étude : 6ièmme année à Poudlard.
Localisation : Hum... Quelque part en train de préparé une blague. Prend garde, tu seras peut-être ma prochaine victime!
Humeur : Dangereusement très bien.

MessageSujet: « Aime moi ou déteste moi, d’une façon ou d’une autre je serais celui qui hante tes pensées et c’est ce qui compte... » { PV Lily Evans }    Lun 24 Fév - 0:18

Nous étions présentement à la fin du mois de Février. À Poudlard, la routine restait la même : Les cours, les devoirs, les Sorties à Pré-Au-Lard et n’oublions pas les blagues des Maraudeurs. La température restait fraiche, voire très froide. Il n’était pas rare d’avoir quelques tempêtes de neiges dans ce mois-ci. En dehors de Poudlard, Lord Voldemort et ses Mangemorts semblaient de plus en plus craints. La peur et la crainte se faisaient ressentir, les temps changeaient et devenaient de plus en plus sombre de jours en jours. Mais heureusement à Poudlard, les étudiants semblaient en sécurités… Pour le moment. La seule choses que les étudiants avaient à craindre à Poudlard, c’était les nombreuses blagues des Maraudeurs,  les devoirs, les retenues et les examens de fin d’année qui approchaient à grands pas. Ils étaient pour le moment à l’abrient de la vraie menace de dehors… Mais, pour combien de temps encore?! Peu importe, les Maraudeurs préféraient ne pas y pensés pour le moment, tout ce qu’ils voulaient c’étaient s’amuser au grands maximum pendant qu’ils le pouvaient encore. Après tout, en ses temps sombres, tout le monde a besoin de rire… Pas vrai?!

Bref…

Il était près de 20h30, quand James Potter entra en douce part le trou du Portrait de de «La Grosse Dame» qui cachait la Salle-Commune des Gryffondor. Le jeune Potter était vêtue de son habit de Quiddich aux couleurs rouge et or de sa Maison, dans sa main droite il tenait le manche de son balai qu’il avait accoté sur l’une de ses épaules. Suite au repas du soir, James c’était directement rendue au Terrain de Quiddich pour s’entrainer un peu. Voler sur son balai, sentir le vent lui fouetter le visage… James adorait cette sensation! Il avait malheureusement pas vue le temps passé et avait dû se faire très discret pour ne pas se faire repérer hors de son Dortoir après le couvre-feu. À partir de 20h, tous les élèves devaient se trouver sagement dans leur Dortoirs ou leur Salle-Commune respective. L’Attrapeur de Gryffondor avait donc dépassé le couvre-feu de 30 minutes. Mais heureusement pour lui, il n’avait pas attiré l’attention sur sa route. Il connaissait après tout le château aussi bien que le fond de ses poches, et compris ses nombreux passages secrets!

James arriva alors dans la Salle-Commune de Gryffondor, tout en affichant un sourire mi-moqueur et mi-satisfait sur ses lèvres. Héhé, il avait encore une fois évité une retenue qu’il aurait amplement méritée. Le Chef des Maraudeurs se passa sa main libre dans ses cheveux en les décoiffant un peu plus, déjà très en bataille surtout qu’il venait d’arriver du terrain de Quiddich. Il fit quelques pas dans la Salle-Commune d’un air sur de lui et balaya un moment la pièce de ses yeux noisettes, se mettant à la recherche des autres Maraudeurs ou encore de sa sœur jumelle Kaite. Mais aucuns d’eux s’y trouvaient. Peut-être étaient-ils déjà dans leur Dortoir? Les Maraudeurs avaient après tout très peu dormis cette nuit, dû à leur petite balade sous la pleine-lune…

Mais James n’avait pas vraiment sommeil, pas tout de suite. Le jeune Potter se dirigea vers les fauteuils près de la cheminée, là où il avait l’habitude de s’assoir avec ses amis. Il se laissa lourdement tomber dans l’un des fauteuils avec un bruyant soupir, tout en posant son balai contre le dossier de son propre fauteuil. James jeta un regard au tour, il y avait encore quelques élèves qui flânaient ici et là dans la Salle-Commune, mais très peu. La plus part se préparait à monter dans leurs Dortoirs pour dormir. Soudainement, Cornedrue sortie de son observation en sentant un poids sur ses genoux. Il fronça les sourcils et baissa ses yeux noisette vers ses genoux. Il réalisa alors la présence d’une jolie boule de poile grise, un chat. Le chat en question avait bondit sur les genoux de James et le piétinait en ronronnant, tout en le regardant pour réclamer des caresses. Le jeune Potter sourit amusé, il reconnue ce chat étant celui de Lily Evans. James le caressa et regarda la médaille au coup de l’animal qui indiquait son nom : «Archibald».

-Eh bah alors, mon vieux Archi’… Qu’est-ce que tu fou ici, hum? Tu sais, ta jolie Maitresse ne serait guerre contente de te voir près de moi. Dit-il d’un Ton moqueur en caressant le chat derrières ses oreilles d’un geste détendue.

Pour toute réponse, l’animal émit un petit miaulement et se coucha en boule sur les genoux de James en continuant de ronronner. Le jeune Potter haussa un sourcil, en général les autres animaux l’aimait pas trop… Ils avaient tendance à sentir son côté Animagus. Mais apparemment, cela ne gênait pas vraiment le chat de Lily. James sourit en le laissant faire et jeta un regard au tour, tout en se pensant une nouvelle fois une main dans ses cheveux en batailles. Si Archibald était là, alors sa jolie Maitresse devait aussi être dans les parages. L’Attrapeur de Gryffondor regarda un moment au tour, se mettant à la recherche d’une jolie rousse aux yeux verts émeraude. Quand à ce moment…

°¤°¤°¤°¤°¤°¤°¤°¤°¤°



« Je Jure solennellement Que Mes Intentions Sont Mauvaises ! »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans

avatar

Date d'inscription : 21/12/2013
Messages : 21

MessageSujet: Re: « Aime moi ou déteste moi, d’une façon ou d’une autre je serais celui qui hante tes pensées et c’est ce qui compte... » { PV Lily Evans }    Sam 1 Mar - 22:41

Il était 20h30 et Lily était déjà épuisée.
Elle qui, d’ordinaire, animait la salle commune de ses exclamations et de ses rires jusqu’à au moins 22h, était ce soir-là déjà en pyjama sur son lit, emmitouflée dans sa couette. Elle couvait quelque chose, elle en était sûre. Elle avait déjà eu du mal à se lever le matin-même, avait piqué du nez en cours d’Histoire de la Magie – alors qu’elle adorait ça ! – et n’avait réussi à boucler que trois rouleaux de parchemin pour les devoirs de la semaine suivante. En plus de ça, elle avait à peine mangé ce soir (alors que la quantité de nourriture qu’elle était capable d’ingérer après une journée de cours, voire même à n’importe quel moment de la journée, en fait, était astronomique). Non, vraiment, quelque chose n’allait pas.

En prévoyance de l’aggravation de son rhume, elle était passée par la bibliothèque emprunter L’Histoire de Poudlard. Depuis qu’elle était gamine, à chaque fois qu’elle était malade, ses parents se relayaient pour lui lire une histoire dans son lit. Elle n’avait plus ses parents et plus vraiment l’âge pour qu’on lui fasse la lecture à Poudlard, mais elle avait du coup changé cette routine et prit l’habitude, lorsqu’elle était enrhumée, de lire L’Histoire de Poudlard (quoi de plus réconfortant ?) avec un mug de chocolat chaud qu’elle trouvait sur sa table de nuit en arrivant dans son dortoir. Elle soupçonnait les elfes de maison d’espionner les élèves et de leur apporter quand ils ne se sentaient pas très bien, mais elle ne les avait jamais vus et ses tentatives élaborées de les prendre sur le fait avaient étrangement toujours échoué. Le mystère du chocolat chaud restait donc, à ce jour, entier.

Toujours est-il qu’après avoir passé une journée dans le brouillard et révisé mentalement tous les sorts qu’elle connaissait au cas où elle en trouverait un qui soit efficace contre la fièvre, elle s’était affalée tête la première dans son lit vers 20h, avait ouvert son livre, bu son chocolat en remerciant silencieusement les elfes, et était largement prête à rejoindre les bras de Morphée et les pattes d’Archibald à 20h30.

Car Achibald, la boule de poil grise de Lily, s’endormait tous les soirs avec elle, roulé en boule sur son lit. D’ailleurs, quand elle était malade, il était généralement le premier à venir la réconforter, à grand renforts de ronronnements et de patouillages. Mais ce n’est que lorsque Lily commença à s’endormir le nez sur son bouquin et décida de vraiment se mettre au lit qu’elle s’aperçut de son absence.


* Oh toi, j’espère que tu n’es pas resté enfermé dans la volière comme la dernière fois, sinon je te jure que les croquettes enchantées, ce sera terminé…* (Oui, Lily enchantait les croquettes de son chat pour qu’il s’amuse à les chasser avant de les manger. Non, ce n’était pas pathétique.)

Rassemblant tout son courage, la jeune Gryffone envoya valser les couvertures et descendit les escaliers du dortoir d’un pas lourd. Elle espérait qu’il n’y aurait plus grand monde dans la salle commune étant donné qu’elle était en pyjama et en chaussettes, ses longs cheveux un peu en bataille, les joues rosies par la fièvre, et qu’il y avait bien mieux comme tenue pour maintenir sa réputation de préfète. Et en effet, se rassura-t-elle une fois arrivée en bas, la salle était presque déserte. Il ne restait que quelques sixièmes et septièmes années qui jouaient aux échecs ou discutaient. Le regard de Lily balaya la pièce. Sa petite bestiole devait bien se trouver quelque paaaaa…rt.


* Oh, non. *

Eh si. Archibald était lové, aux anges, ronronnant, sur les genoux de… James Potter.

* Nononononononon. *

Elle n’avait pas la force de gérer ça maintenant. Elle ne se sentait pas d’affronter Potter dans cet état. Tout ce qu’elle voulait, c’était récupérer son chat et dormir. Mais elle se doutait bien que ça ne se passerait pas aussi facilement. Tout était question de tactique. Il fallait qu’elle soit rapide, efficace, et qu’elle ne lui donne surtout pas l’occasion de lui faire une remarque, sur quoi que ce soit. Il avait l’air tellement surpris, lui aussi, de trouver le chaton sur ses genoux, qu’il ne l’avait pas encore aperçue.

D’un pas furtif, elle arriva près de lui, à sa droite, et se racla la gorge.


Hm, Potter… Si tu pouvais éviter de séquestrer mon chat, j’aimerais bien aller dormir, et il dort avec moi, donc…

Elle se baffa mentalement immédiatement après avoir ouvert la bouche et se mordit la lèvre. Ce n’était pas le moyen le plus efficace  pour récupérer Archibald sans accros.

… si tu pouvais le laisser partir… ?

Elle aurait bien délogé le matou elle-même, mais cela signifiait entrer en contact direct avec James. Et elle détestait les contacts trop rapprochés avec les gens. Surtout ceux qui la charriaient tout le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

avatar

Date d'inscription : 14/12/2013
Messages : 74
Emploi/Année d'étude : 6ièmme année à Poudlard.
Localisation : Hum... Quelque part en train de préparé une blague. Prend garde, tu seras peut-être ma prochaine victime!
Humeur : Dangereusement très bien.

MessageSujet: Re: « Aime moi ou déteste moi, d’une façon ou d’une autre je serais celui qui hante tes pensées et c’est ce qui compte... » { PV Lily Evans }    Dim 2 Mar - 2:51

James continua à caresser le chat, qui c'était confortablement couché en boule sur ses genoux en ronronnant, un fin rictus aux coins de ses lèvres. Il savait parfaitement que la propriétaire de cette boule de poile grise risquait de vouloir le réclamer avant de dormir. Et comme pour confirmé ses pensés, un petit raclement de gorge fit étirer un peu plus les lèvres du Maraudeur en chef. Le jeune Potter tourna rapidement la tête en direction de ce song qui venait de sur sa droite, si rapidement qu'il cru s'avoir décrocher un torticolis dans sa nuque! Mais peu importait sa légère douleur à la nuque, se qui était le plus important en ce moment était que Lily Evans était bel et bien là près de lui.

-Bonsoir, Evans. Dit-il d'un Ton de voix étrangement plus adoucit et mûr qu'à son habitude.

James sourit bêtement et d'un geste un peu idiot, il se passa une main dans ses cheveux en batailles. Il ouvrit la bouche comme pour dire quelque chose d'autre, mais il fut légèrement déconcentré part la tenue de la jolie préfète. Il resta bêtement la bouche entre-ouverte et l'observa de la tête aux pieds. La jolie rouquine aux yeux verts émeraudes étaient en... Pyjama! L'Attrapeur de Gryffondor ne pû s'empêcher de la trouver vraiment mignonne. Peu importe si elle avait les cheveux légèrement défait, peu importe si elle était en pyjama, peu importe si elle était pas maquiller, Lily restait une vrai déesse aux yeux de James. Une déesse qui malheureusement pour lui, était intouchable et avait un caractère de feu. Mais cela ne l'empêchait pas de s'entêter à vouloir la conquérir, même si pour cela il devait s'y brûler.

-Hm, Potter… Si tu pouvais éviter de séquestrer mon chat, j’aimerais bien aller dormir, et il dort avec moi, donc…

Les paroles de Lily sortie James de sa rêverie. Il referma sa bouche d'un geste rapide et secoua la tête en se concentrant sur se que la jolie Gryffondor à la chevelure flamboyante venait de dire. Hum... Quoi... Chat? Quel chat? Ah ouais! Celui qui avait prit place sur ses genoux sans même que James le demande et qui y était d'ailleurs toujours installer confortablement en ronronnant. Son chat à elle. James hossa un sourcil malicieusement et plongeas ses yeux noisette dans ceux couleur vert émeraude de Lily, d'un air qui semblait presque la défier. Il remarqua que Lily se modit la lèvre. Sans doute se sentait-elle agaçée de devoir lui adresser la parole à lui... Lui qui avait toujours le Don de la mettre hors d'elle. Mais James de son côté, il voyait cela d'un point de vue plutôt positif. Toutes raisons de pouvoir parler avec Lily, était pour lui une occasion de tenter de se rapprocher un peu plus d'elle.

James se contenta de garder le silence pour le moment, en écoutent la jolie rouquine finir se qu'elle alla dire :

-… si tu pouvais le laisser partir… ?

Le jeune Potter eut un sourire, cette fois d'un air amusé alors que ses yeux semblaient pétiller de malice. Il eut un petit ricanement en gratouillant le chat de Lily derrière ses oreilles et dit moqueur :

-Oh! Tu entend ça, cher Archibald? Ta Maitresse semble croire que je te retiens ici contre ton gré! Tssssh... Je suis déçus de constater qu'elle a si peu confiance en moi après toutes ses années.

James prit un air faussement outré avant de faire un fin sourire à la jolie Gryffondor à la chevelure flamboyante.

-Ça va, je le relâche. Mais je crois bien que ton chat s'est... Attacher à moi. *il souleva ses mains de sur l'animal mais celui-ci resta sagement coucher sur ses genoux* Tu vois? Dit-il avec amusement.

Le Maraudeur en Chef fit mine de réfléchir et reprit parole :

-Je vois donc deux solutions au problème : Soit que tu viens le chercher toi-même. Ou alors, je viens dormir avec toi pour que ton chat nous suit...

James prit un air faussement sérieux, mais son sourire qui reprit part la suite place sur son visage prouva que le Maraudeur disait surtout ça pour rire. Même si au fond, il aurait bien aimer que Lily choisi la deuxième «solution» qu'il avait mentionner.

-Et puis pourquoi tu va dormir si tôt? Rajouta-t-il en fronçant légèrement les sourcils étonner.

Le jeune Potter regarda Lily avec un peu plus d'attention et remarqua ses joues rougies... Et son air épuisée... Couvrait-elle un rhum, de la fièvre ou un truc du genre?

*-Ohhhh ma pauvre Lily-Jolie...* Pensa James le regard adoucit envers la jolie rouquine aux yeux vert émeraude.

Il se passa de nouveau une main dans ses cheveux en bataille.

-Tu sais, si tu couvre quelque chose... Je connais un bon remède. Dit-il en la regardant d'un oeil un peu plus attentif.

°¤°¤°¤°¤°¤°¤°¤°¤°¤°



« Je Jure solennellement Que Mes Intentions Sont Mauvaises ! »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans

avatar

Date d'inscription : 21/12/2013
Messages : 21

MessageSujet: Re: « Aime moi ou déteste moi, d’une façon ou d’une autre je serais celui qui hante tes pensées et c’est ce qui compte... » { PV Lily Evans }    Jeu 6 Mar - 21:51

Potter sembla tourner la tête plus vite qu'un vif d'or s'échappant de sa boîte.

Bonsoir, Evans.

Lily savait très bien qu'il était ravi d'avoir une nouvelle occasion de l'embêter. Est-ce que c'était pour ça qu'il avait pris son chat sur les genoux ? Pourtant Archibald ne semblait pas être retenu contre son plein gré, elle le voyait bien. Il avait ce petit air satisfait de celui qui a fait une bêtise et en est fier - comme lorsqu'il sautait sur son bureau et éparpillait toutes ses affaires pendant qu'elle travaillait, pour qu'elle le caresse à la place. Et pourtant elle ne put s'empêcher de titiller Potter sur le fait qu'il le "séquestrait". C'était plus fort qu'elle, probablement inconscient d'ailleurs ; James la taquinait tout le temps, et elle le rembarrait systématiquement, mais une petite part de son être adorait ce jeu du chat et de la souris.

Alors qu'elle lui demandait le plus calmement possible de lui rendre sa boule de poil, le Gryffondor planta son regard dans le sien, d'un air de défi, qu'elle lui rendit
.

Oh! Tu entend ça, cher Archibald? Ta Maitresse semble croire que je te retiens ici contre ton gré! Tssssh... Je suis déçu de constater qu'elle a si peu confiance en moi après toutes ces années.

Confiance en lui ? Comment pouvait-elle avoir confiance en lui alors qu'à chaque fois qu'il ouvrait la bouche pour lui parler, c'était pour lui reprocher de trainer avec Severus ou lui faire des avances tendancieuses à peine déguisées ?
Elle répondit à son sourire en fronçant les sourcils. Même si elle voyait très bien qu'il avait raison, elle continuait d'imaginer qu'il pouvait très bien avoir imaginé un système pour qu'Archi l'ait pris en affection. Il était capable de cacher de l'herbe à chat dans ses vêtements, elle en était persuadée !


Ça va, je le relâche. Mais je crois bien que ton chat s'est... Attaché à moi. Tu vois ?

Elle croisa les bras et pinca les lèvres. La situation, curieusement !, ne prenait pas du tout la tournure qu'elle souhaitait. Foutu chat.

Je vois donc deux solutions au problème : Soit que tu viens le chercher toi-même. Ou alors, je viens dormir avec toi pour que ton chat nous suit... (Que disions nous sur les sous-entendus tendancieux ?)

Le jour où tu trouves un moyen de monter les escaliers du dortoir des filles, je serai d'accord pour que tu viennes dormir avec moi, répliqua Lily sans perdre son aplomb. Elle était persuadée qu'il avait déjà essayé d'y accéder, d'ailleurs, mais ces escaliers étaient sans nul doute bien ensorcelés : dès qu'un garçon posait un pied sur les marches, ils se transformaient en toboggan qui ramenait les curieux sur le sol de la Salle Commune. Elle aurait bien aimé le voir essayer, d'ailleurs - ça promettait d'être assez drôle.

Mais pas ce soir, ce soir, son objectif était de s'enfouir sous ses couvertures, fermer les yeux, écouter Archi ronronner à ses pieds, et rêver qu'elle avait un accès illimité à la Réserve de la bibliothèque. Plantée à côté du fauteuil, elle avait décidé de foudroyer sa bestiole du regard, en espérant qu'il se sentirait coupable et viendrait se frotter à ses jambes. Jusqu'ici, ça n'avait pas l'air de fonctionner très bien. Archibald semblait ravi sur les genoux du Gryffondor, et s'étira paresseusement.


Et puis pourquoi tu va dormir si tôt ?
Parce que j'ai sommeil et que tu n'es pas là pour me garder éveillée. J'ai travaillé toute la journée - je ne passe pas chaque heure de cours à ensorceler des boulettes de papier, moi,
fit-elle, haussant les sourcils, d'un air ironique mais amusé.

Tu sais, si tu couvre quelque chose... Je connais un bon remède.
Un bon remède ?


Allons-bon, voilà qu'il avait remarqué qu'elle commençait à être malade. Il faut dire que vu son apparence, ce n'était peut-être pas si difficile que ça. Elle prit soudain conscience qu'elle était en pyjama devant le mec qui la harcelait depuis des mois pour sortir avec, et sentit ses joues rosir momentanément un peu plus. Elle fronça les sourcils à nouveau.

Et tu veux quoi en échange ? (Un rendez-vous, comme d'habitude ? Autre chose ? Il était sûrement capable de dire qu'il connaissait un "remède" pour lui proposer de la masser sensuellement avec de la pommade anti-toux...) Pour une fois, je t'accorderais bien un baiser, histoire de te refiler tous mes microbes et d'être tranquille après...

Elle lui fit un demi sourire, moqueuse, et feinta une quinte de toux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

avatar

Date d'inscription : 14/12/2013
Messages : 74
Emploi/Année d'étude : 6ièmme année à Poudlard.
Localisation : Hum... Quelque part en train de préparé une blague. Prend garde, tu seras peut-être ma prochaine victime!
Humeur : Dangereusement très bien.

MessageSujet: Re: « Aime moi ou déteste moi, d’une façon ou d’une autre je serais celui qui hante tes pensées et c’est ce qui compte... » { PV Lily Evans }    Sam 8 Mar - 0:33

-Le jour où tu trouves un moyen de monter les escaliers du dortoir des filles, je serai d'accord pour que tu viennes dormir avec moi, répliqua Lily sans perdre son aplomb.

James étira ses lèvres en un rictus mi-enjoué mi-provocateur à ce que Lily venait de répliquer. Bien-sûr, il avait déjà asseyez une bonne centaine de fois de monter ses foutues escaliers qui menaient au Dortoir des filles! Sauf que à chaque fois, celles-ci c’étaient transformer en toboggan et l’avaient envoyez s’étaler de tout son long contre le sol de la Salle-Commune des Gryffondor. Une fois en quatrième année, Sirius et lui avaient même asseyez de se déguiser en filles pour asseyez d’y accédé! Cela n’avait pas marché, bien entendue. James avait asseyez qu’une fois en début de cette année. Mais suite à ce que Lily venait de dire, que si il réussissait à monter, elle serait d’accord pour qu’il vient dormir avec elle… James avait la soudaine envie de retenter le coup chaque soir s’il fallait pour trouver un moyen d’y arriver!

-C’est vrai? Attention, je te prends au sérieux. Je trouverais bien un moyen d’y accédé juste pour ta compagnie, j’en fait la promesse! Dit-il amusé avec un grand sourire de cinglé.

Le Maraudeur en chef se m’y à imaginer des solutions les plus farfelues les unes que les autres pour réussir à accéder au Dortoir des filles, mais bon, pas ce soir. James se concentra de nouveau sur la présence de la jolie rouquine aux yeux verts émeraude et lui demanda pourquoi elle alla dormir si tôt.

-Parce que j'ai sommeil et que tu n'es pas là pour me garder éveillée. J'ai travaillé toute la journée - je ne passe pas chaque heure de cours à ensorceler des boulettes de papier, moi.

James soutenue son regard et ouvrit la bouche pour répliquer. Mais il se rendit compte qu’en fait… Elle avait raison. Cornedrue ne c’était guerre montrer attentif en cours… Il avait dormit en Cours d’Histoire de Magie, il avait joué au bonne-homme pendue avec Peter durant le Cours de divination, il avait à peine démontré un peu d’intérêt en Cours de Métamorphose puis pour le Cours de Potion… Il avait bel et bien passé toute l’heure à ensorceler des boules de papier pour les envoyer sur la tête de Servilus assit au rang devant lui. Au lieu de répliquer, James ne pû s’empêcher de sourire bêtement. Héhé, Lily l’avait donc remarqué en classe… Et malgré son air ironique, le jeune Gryffondor pouvait aussi deviner qu’au fond cela l’amusait… Du moins un peu. Et c’est justement ce qui le faisait sourire, le fait qu’il sache que cela l’avait un peu amusé faisait que l’encourager à continuer histoire de l’amuser un peu plus. La voir sourire rendait James autant heureux que la taquiner.

Le jeune Potter avait part la suite remarquer l’État de la jolie rouquine à la chevelure flamboyante et avait dit que si elle couvrait quelque chose, il connaissait un bon remède.

-Un bon remède ?

La jeune Evans semblait tout juste de se rendre compte qu’elle était en pyjama face à lui. James haussa un sourcil amusé alors qu’il remarqua les joues de Lily rougir un peu plus face à la situation.

-Ouais, un remède assez efficace. Mais, libre à toi de te balader en pyjama devant moi quand tu veux, hien. La vue n’est pas désagréable du tout et ça me gêne pas. Dit-il moqueur en lui faisant un clin d’œil.

Le jeune Potter souriait de toutes ses dents.

-Et tu veux quoi en échange ?

-Hmm… Je n’en sais trop rien. Que propose-tu? Dit-il en faisant mine de réfléchir.

Pour James, un simple rendez-vous avec elle aurait pû suffire… Si seulement elle aurait accepté, mais il savait bien que comme toujours elle risquait de l’envoyez balader si il osait demander. Mais il ne voulait pas l’énerver ce soir, juste la taquiner sans la voir en colère contre lui. Et puis… Il était curieux de voir ce que Lily répliquerais si pour une fois il demandait ce que elle proposait en échange.

-Pour une fois, je t'accorderais bien un baiser, histoire de te refiler tous mes microbes et d'être tranquille après...

Oh! Voilà qui devenait très intéressant! James eut un regard pétillant, l’air vivement intéresser part l’offre qu’elle lui faisait. Mais en la voyant lui faire un demi sourire moqueuse, tout en feintant une quinte de toux, James ne pû s’empêcher de réprimer un mouvement de recule en grimaçant d’un air indigner.

-Arrrgn… Non, non! C’est bon je passe mon tour cette fois, garde tes microbes pour toi, Evans. Mais je veux bien un bisou une fois que tu seras guérie pour me faire vérifier que mon remède à bien fonctionner et que tu n’est plus contagieuse. Dit-il en lui rendant son demi sourire moqueur.

James ricana tout bas. Ah ce qu’il pouvait aimer la taquiner, la provoquer, lui répliquer… 6 ans que cela duraient et pour être honnête, il adorait ça! C’était leur p’tit jeu à eux, leur façon de se parler. Mais le Maraudeur en chef voyait bien que la jolie rouquine aux yeux verts avait bien besoin de repos. C’est donc à contre cœur, qu’il se leva de son fauteuil en tenant le chat de Lily entre ses bras, tout en faisant maintenant face à celle-ci. James réalisa alors qu’il était plus grand que Lily, il la dépassait d’une bonne tête et elle semblait beaucoup plus délicate comparé à lui. Faut dire que le Quiddich le gardait aussi beaucoup en forme.

-Bon, je vais chercher mon fameux remède. Je te fou la paix jusqu’à demain matin après, juré. Dit-il en haussant les épaules avec un fin rictus.

Tout en tenant toujours Archibald entre ses bras, le jeune Potter se dirigea vers le Dortoir des garçons de 6ièmme année. Il monta les marches tout en souriant malicieusement en caressant d’une main la tête du chat de Lily qu’il avait amené avec lui. Il n’avait pas pris le risque de le laisser dans la Salle-Commune, il avait craint que Lily en profite pour le prendre et partir sans même attendre ce qu’il comptait lui donner comme remède.

Une fois dans le Dortoir des garçons, James se dirigeas vers son lit et fouilla dans un tiroir de sa table de nuit. Mais il ne trouva pas ce qu’il désirait… Il lâcha un petit juron et continua de fouiller dans ses trucs, tout en tenant toujours Archibald de son autre main. Le chat ronronnait toujours, visiblement bien dans les bras du Maraudeur. Après un moment, il finit par trouver ce qu’il cherchait sous son lit : C’était un petit flacon transparent, où ont pouvaient y voir un liquide couleur verdâtre. James sourit et sortie de nouveau du Dortoir des garçons d’un pas sautillant. Il descendit les escaliers et rejoignit Lily en lui faisant un rictus triomphant.

James brandit le flacon au liquide verdâtre sous les yeux de Lily et dit d’un Ton de voix enjoué :

-Ta-Daaaa! Je te présente, le remède du siècle! J’ai «emprunté» un flacon ou deux dans la réserve du professeur Slug’ il y a deux semaines pour soigner la migraine de Remus. Ont n’as réalisé rapidement que cette potion est vraiment magique pour toute les sortes de migraine, de mal de ventre, ou même pour les débuts de toux. Ça l’a un goût infecte, mais c’est très efficace… Fait gaffe par contre, ce truc te fait endormir dès que tu le bois.

Le Maraudeur en Chef tendit le flacon à Lily tout en lui tendant aussi son chat pour qu’elle puisse le récupéré. James ne pû s’empêcher de sourire d’un air de défit… Pour récupérer son chat et le flacon, la jolie rouquine devait s’approcher et entrée en contact avec lui. James le faisait exprès, il aimait la défier et voir si elle ira jusqu’au bout ou pas…

-Si la potion fonctionne, alors tu risques de te sentir beaucoup mieux à ton réveille. Tu pourras donc me donner mon baiser dès demain matin pour vérifier que cela à bien fonctionner. C’est bien non? Dit-il avec un sourire idiot sur les lèvres.

°¤°¤°¤°¤°¤°¤°¤°¤°¤°



« Je Jure solennellement Que Mes Intentions Sont Mauvaises ! »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans

avatar

Date d'inscription : 21/12/2013
Messages : 21

MessageSujet: Re: « Aime moi ou déteste moi, d’une façon ou d’une autre je serais celui qui hante tes pensées et c’est ce qui compte... » { PV Lily Evans }    Lun 17 Mar - 21:39

Ouais, un remède assez efficace. Mais, libre à toi de te balader en pyjama devant moi quand tu veux, hein. La vue n’est pas désagréable du tout et ça me gêne pas.

Instinctivement, la jeune Gryffondor mit ses mains sur ses hanches, observant avec défi un Potter souriant de toutes ses dents. Certes, elle aurait préféré être au meilleur de sa forme, ne pas avoir le nez à moitié bouché quand elle l'engueulait, et être habillée avec plus de matière qu'une simple couche de tissu qui devait plaire au second cerveau de James. Malheureusement, ce n'était pas le cas, mais elle ne comptait pas se laisser faire pour autant.

Cependant, son offre de "remède miracle" était très - trop alléchante. Dans l'hypothèse que cette potion marchait vraiment (ce qui n'était pas certain, mais l'attachement excessif de James lui faisait supposer qu'il ne se jouerait pas d'elle sur ce point - ça avait ses avantages, au final), elle serait sur pieds d'ici peu. Elle n'aurait pas à manquer de classes, pas de devoirs en retard, pas de mal de gorge l'empêchant de manger correctement (ce qui l'attristait presque autant que de manquer les cours). Pas de moqueries des Serpentard sur son nez rouge et sa voix nasillarde. Oui, cette proposition était définitivement alléchante.

Mais bien entendu, elle n'avait aucune envie de d'entrer en contact physique avec James de quelque manière que ce soit - et surtout pas par un baiser ! Elle n'avait proposé ça que pour plaisanter, persuadée qu'il allait refuser (il n'était pas amouraché au point d'ignorer ses germes, quand même). Ce qu'il fit... en demandant un baiser après qu'elle soit guérie. What ?! Non, non, ce n'est pas du tout ce qui était prévu. Elle voulait bien le remercier, notez bien : Lily était l'antithèse d'une fille ingrate ou avare. Elle aurait été ravie de lui donner un cours de potion ou lui prêter un de ses livres préféré en échange (ce qui constituait un énorme effort pour elle, étant donné qu'il ne s'agissait de James !) Mais un rendez-vous ou quoi que ce soit de la même catégorie, c'était tout de même trop demander. On n’achetait pas son affection comme ça.

Aussi se contenta-t-elle de lui grommeler sa désapprobation tandis qu'il se levait du fauteil, tenant délicatement le chat - qui avait l'air ravi !! - toujours en otage contre lui. Lily se promit de faire payer sa traitrise à Archibald dès qu'elle le récupérerait. Il n'aurait pas droit au fond de tasse de lait chocolaté qu'elle lui gardait toujours (il l'avait bien mérité, à la forcer à parler à son adversaire juré) (oui, parce qu'il n'était pas son ennemi juré, quand même, mais il n'était pas son ami non plus, c'était un peu son adversaire mais de façon très ambiguë, du coup le nouveau terme qu'elle avait trouvé pour lui c'était : adversaire juré. Ou anti-ami. Ou courtisan. Toutes ces appellations la faisaient beaucoup rire intérieurement, jusqu'à ce qu'elle se rappelle qu'elle n'était pas censée penser à lui en premier lieu).

Merlin, qu'est ce qu'il était grand quand même. Mais ça ne la dérangeait pas plus que ça, elle était habituée à le regarder par en dessous pendant leurs joutes verbales, et jamais elle ne perdait ses moyens quand il s'agissait de lui donner la réplique. Elle le regarda s'éloigner vers les dortoirs des garçons. Réprimant un bâillement, elle balaya la salle commune du regard. Elle avait presque oublié qu'ils n'étaient pas tout seuls. Heureusement que ses amies n'étaient pas là, sinon elle aurait du supporter leurs gloussements pendant tout le reste de la soirée (la plupart trouvaient James adorable, et elle n'en pouvait plus de justifier ce qu'il n'agaçait chez lui).

Et il trainait en plus ! Elle finit par s'asseoir sur l'accoudoir du fauteuil qu'il venait de libérer, des courbatures naissant dans ses jambes. Et si c'était la grippe ? Oh non, est-ce qu'il y avait vraiment des virus moldus à Poudlard ? Après réflexion, c'était loin d'être impossible... Au bout de plusieurs longues minutes, James redescendit enfin du dortoir, un petit flacon dans sa main libre, qu'il agita allègrement sous son nez dès qu'il arriva à sa hauteur.


Ta-Daaaa! Je te présente, le remède du siècle! J’ai «emprunté» un flacon ou deux dans la réserve du professeur Slug’ il y a deux semaines pour soigner la migraine de Remus.
Comment ça emp...
On a réalisé rapidement que cette potion est vraiment magique pour toute les sortes de migraine, de mal de ventre, ou même pour les débuts de toux. Ça l’a un goût infecte, mais c’est très efficace… Fait gaffe par contre, ce truc te fait endormir dès que tu le bois.


Lily fronça les sourcils.

Comment ça "emprunté" "ou ou deux flacons" ? (Aïe, moins fort, ma tête) Tu voles dans les placards des profs maintenant, Potter ?!

Ce n'est pas nouveau, Lily avait toujours été très à cheval sur les règles. Alors quand en plus il s'agissait d'un emprunt à un professeur, sans que celui ci soit au courant... La situation était délicate. Soit elle acceptait la potion, guérissait, mais était d'une part redevable à Potter !, et reniait pour une fois le règlement ; soit elle refusait et restait droite... mais aussi malade. Indécise, elle réprima une quinte de toux. Et si pour une fois elle choisissait la facilité ? Si tant est que devoir quelque chose à Potter était facile. Même Remus, qui adulait le règlement autant qu'elle, avait profité des bienfaits de cette potion. Et puis le mal était déjà fait... Slughorn pourrait très bien en repréparer une nouvelle.

Bon, je ferme les yeux cette fois-ci... fit son intégrité en baissant les bras face à une nouvelle quinte de toux qui l'assaillit violemment. Après tout je ne suis pas préfète cette année... Mais à l'avenir tu éviteras quand même de piquer dans les armoires des profs, d'accord ?

C'était sûrement peine perdue, mais au moins elle aurait essayé. Sa conscience lui en voudrait moins longtemps. Elle pourrait toujours mettre ce moment d'égarement sur le compte de la fièvre.

James lui tendait (à peine) le chat et le petit flacon, avec un rictus de défi. Elle se leva (avec peine) de l'accoudoir où elle se reposait, lui fit un sourire exagéré, tendit les bras pour récupérer Archibald qui se logea dans ses bras en ronronnant éperdument (il essaie de se faire pardonner le saligaud !), puis récupéra le flacon. Parfait. Elle était tranquille maintenant (si ce n'est qu'elle restait irritée d'avoir à accepter quelque chose venant de lui).


Si la potion fonctionne, alors tu risques de te sentir beaucoup mieux à ton réveille. Tu pourras donc me donner mon baiser dès demain matin pour vérifier que cela à bien fonctionner. C’est bien non?
Eh, minute, j'ai jamais accepté ça ! C'était pas dans le contrat, je refuse. Et un rendez-vous est exclu aussi,
ajouta-t-elle avant même qu'il ouvre la bouche. Je crois que je préfère encore être enrhumée... Tu ne préférerais pas un livre moldu, ou un rencard avec une de mes amies ? Je peux t'arranger le... oulah.

Elle se laissa retomber sur l'accoudoir tandis que la pièce autour d'elle tanguait bizarrement et que ses oreilles bourdonnaient. Des points blancs dansaient devant ses yeux. Est-ce que la grippe faisait ça d'habitude ? Ça ne lui disait rien... Ou alors c'était juste la fatigue qui lui faisait perdre l'équilibre ?

Ça va, ça va... fit-elle d'une petite voix, la sensation de malaise s'atténuant lentement, en se doutant bien que James devait se demander ce qui lui arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

avatar

Date d'inscription : 14/12/2013
Messages : 74
Emploi/Année d'étude : 6ièmme année à Poudlard.
Localisation : Hum... Quelque part en train de préparé une blague. Prend garde, tu seras peut-être ma prochaine victime!
Humeur : Dangereusement très bien.

MessageSujet: Re: « Aime moi ou déteste moi, d’une façon ou d’une autre je serais celui qui hante tes pensées et c’est ce qui compte... » { PV Lily Evans }    Dim 23 Mar - 0:34

James disparue un moment dans le Dortoir des garçons et revenue près de Lily après quelques minutes. Il agita le flacon de Potion sous le nez de celle-ci dès qu’il fut à sa hauteur, tout en lui expliquant qu’il avait «emprunté» ce flacon miracle (ainsi qu’un ou deux autres) dans la réserve du professeur Slug’.

-Comment ça "emprunté" "un ou deux flacons" ?

Aïeuhhhhh… C’est pauvres oreilles! James jeta un regard outré vers la jolie rousse aux yeux verts émeraude.

-Tu voles dans les placards des profs maintenant, Potter ?!

Le Maraudeurs en Chef soupira bruyamment et fit des yeux de chien battue face à l’énervement de Lily. Il aurait dû s’y préparé pourtant, il savait très bien à quel point la jeune Gryffondor était très à pique sur le règlement de l’école. Ce n’était pas la première fois que James désobéissait aux règles, ce n’était pas non plus la première fois que Lily le grondait à ce sujet. Combien de fois leurs petites disputes avaient eu un rapport, de près ou de loin, aux règles de Poudlard?! Sauf que cette fois, James se disait que le prof’ en question était autant dans le tort que lui. Enfaite, non… Pas exactement Slughorn, mais plutôt son assistant le professeur Seikyo Akumu. James avait fait cette emprunt sans permission en quelque sorte pour se venger de ce qui c’était passé il y a quelques jours dans le couloir, avec la présence de Rogue, les Maraudeurs, Kaite et lui-même ainsi que le professeur assistant de Potion Mr Akumu. James c’était sentie très humilier de cette étrange sensation… Subir un «Livicorpus» avait touché son orgueil. En général c’était lui l’auteur de ce sort, il avait jamais été la cible avant ce fameux soir.

James avait donc décidé de préparé une petite vengeance, sans qu’ont puisse nécessairement remonter jusqu’à lui. Il avait piqué les flacons de cette fameuse Potion pour les lendemains de pleines lunes à Lunard, histoire d’apaiser ses douleurs et lui donner un bon rétablissement. Le jeune Potter se disait que malgré qu’il fasse ça pour une petite vengeance personnel, il avait aussi fait ça pour le bien de Remus. Mais bon, ce n’ai pas tout le monde qui voyait cela comme lui le vois. De toute façon, personne n’était au courant que c’était lui l’auteur du vol des potions dans la réserve du professeur de potion. Enfin… Personne sauf Lily, maintenant. Mais James ne pouvait pas se permettre de lui expliquer vraiment la raison de cet «emprunt». La jolie rouquine l’aurait sans nul doute encore plus grondé sur son comportement… Immature? Imprudent?

Il y eut un petit silence assez gênant entre les deux jeunes Gryffondor. Cornedrue fixa longuement sa camarade. Pendant un bref moment, leurs regards se croisèrent. James ne pû s’empêcher de trouver, que même en colère, elle avait vraiment les plus beaux yeux qu’il n’ait jamais vue! D’un vert émeraude unique en leur genre. Vert… C’était une belle couleur, non? Même si dans le monde magique, c’est aussi la couleur du sortilège de la mort… La couleur de l’Avada Kedavra...

*-Elle à le regard qui tue…* Pensait-il avec un fin sourire en coins.

-Bon, je ferme les yeux cette fois-ci... Après tout je ne suis pas préfète cette année... Mais à l'avenir tu éviteras quand même de piquer dans les armoires des profs, d'accord ?

James rapporta ses yeux noisettes sur Lily. Avait-il bien enttendue? Elle fermait les yeux pour cette fois? Un fin rictus apparue sur ses lèvres. Héhé, finallement... Lily n'était pas si chiante que ça, mais seulement quand elle voulait.

-Très bien, je veux bien faire un grand effort pour toi pour te remercier de ta gentillesse. À partir de maintenant je ne piquerais plus rien dans les armoires des profs', disons jusqu'à l'An prochain, tu as ma parole de Maraudeur. Dit-il en prenant un air solennel avec un fin sourire.

Vérité ou comédie? Avec James, ont savait jamais. Mais il avait donner sa «Parole de Maraudeur», cela prouvait qu'il comptait bel et bien tenir parole. Du moins, il alla vraiment faire l'effort pour asseyer de la tenir au mieux qu'il peux.

Après quelques paroles, il tendit le chat et le flacon à Lily, prenant soint de ne pas trop les éloigner non plus de lui, provoquant silencieusement Lily du regard avec un sourire de défit pour qu'elle ose l'approcher de plus près.

Le Maraudeur en chef sourit amusé en voyant le chat ronronner dans les bras de sa maitresse en se blottisant contre elle comme pour chercher à se faire pardonner. Non mais quel charmeur celui-là, il lui siffit de ronronner pour que Lily lui pardonne. Il en n'as de la chance penssait James avec amusement, lui ne pouvait pas ce contenter de «ronronner» pour se faire pardonner de ses bêtises. Il n'oserait même pas asseyez! La jolie rouquine accepta également de prendre le flacon, se qui arracha un nouveau rictus à James, heureux qu'elle l'accepte même si il avait obtenue cette potion d'une manière pas vraiment l'égale au règlement.

Le jeune Potter avait part la suite ajouté que suite à cette potion, elle risquait de mieux se sentir demain et qu'elle pourras donc lui donner son bisou dès le lendemain matin. James se retenue de ne pas rire de la réaction de Lily.

-Eh, minute, j'ai jamais accepté ça ! C'était pas dans le contrat, je refuse. Et un rendez-vous est exclu aussi, ajouta-t-elle avant même qu'il ouvre la bouche.

Il fit un air tristounet et boudeur. Ah zut! Après le baiser, un rendez-vous avait été son deuxième choix à proposer... Lily avait visiblement prévue le coup. Héhé, il aimait l'embêter... Mais il savait bien qu'elle risquait de malheureusement refuser de lui donner un bisou en guise de remerciment. Il avait surtout dit ça pour rigoler et voir sa réaction... Encore une fois seullement pour allongée leur conversation si précieuse à ses yeux.

James s'apprêtait à répliquer, mais Lily fut plus rapide, elle rajouta :

-Je crois que je préfère encore être enrhumée... Tu ne préférerais pas un livre moldu, ou un rencard avec une de mes amies ? Je peux t'arranger le... oulah.

L'Attrapeur de Gryffondor roula des yeux en secouant négativement la tête aux propositions de Lily. Si Lily aurait proposer un livre de sport,. peut-être qu'il aurait hésiter... Mais tout autres bouquins n'intéressait guèrre James. Et puis, pour se qui est d'un rendez-vous avec une de ses amies... Ça jamais! Oh elles étaient mignonne, James ne pouvait pas dire le contraire. mais aucunes d'elles n'arrivait à la cheville de Lily. Malheureusement pour James, la seule fille qui est réussis à toucher son coeur était hélas intouchable.

*-Que dois-je faire pour te faire comprendre que ce n'est pas tes copines qui m'intéresse, mais toi, Lily-Jolie!* Pensa James avec un soupir.

Il abaissa un moment le regard. Peut-être que Lily ne ressentait vraiment rien pour lui? Peut-être qu'elle voulait vraiment qu'il la laisse en paix? Peut-être qu'il devrait vraiment la laisser tranquille? Mouais... James rerstait songeur, même si il la laisserait tranquille il ne pourras jamais se sortir Lily de sa tête! Cette fille l'obsèdait à un point à le rendre fou! Était-ce vraiment ça l'amour? Ont n'en perd la tête?

James sortie toute fois de ses pensées en voyant Lily s'intérompe. Il releva ses yeuxd noisettes vers elle et la vue perdre légèrement l'équilibre. Le jeune Potter se tenait prêt à la rattrapper au cas où, mais la jolie rouquine eut le temps de se laisser tomber sur l'accoudoir du fauteuil où il était assit un peu plus tôt. Le Maraudeur en Chef eut un regard inquiet. Lily semblait pas très bien aller prise d'un malaise. Était-ce simplement la fatigue, mêler à sa grippe? Ou autre chose?

Le jeune Potter s'approcha de Lily, il avait toujours se regard inquiet l'air de se demander se qu'elle avait.

-Ça va aller, Evans? Dit-il le regard intense et étrangement sérieux d'un coup.

-Ça va, ça va... fit-elle d'une petite voix.

James remarqua qu'elle semblait se reprendre en mains peu à peu. Mais il ne pouvait pas s'empêcher d'afficher cet air inquiet sur son visage. Le Maraudeur en Chef s'approcha un peu d'elle. Il la prise doucement part les épaules pour la faire assoir plus confortablement sur le fauteuil, il prit place côte à elle et tendit une main vers son front. Il savait que en temps normal, ce geste lui aurait surement value une gifle magistrale! mais bon, Lily ne semblait pas avoir assez de force pour ça en ce moment et c'est bien pour cette raison que James se risqua à prendre le risque.

Il posa délicatement sa main droite sur le front de Lily et sa main gauche sur son propre front. Son front à lui était de température normal, alors que celui de Lily était brûlant de fièvre. Et le malaise que Lily venait d'avoir était loin de rassurer le jeune Potter.

-Tu est brûlante... Dit-il la main toujours sur le front de Lily.

James l'observait... Ils étaient très près l'un de l'autre. Mais contre toute attente, il ne fit aucune tentation de rapprochement. Il retira doucement sa main du front de Lily en détournant un moment le regard. La voir si près sans pouvoir la serrer dans ses bras étrait quelque chose de très dur pour James, mais il savait les limites et il n'était pas du genre à profiter de la situation.

-Je devrais peut-être te conduire à l'infirmerie? Dit-il hésitant.

James hésitant?! Et oui, faut croire que cela était possible! Il s'inquiétait visiblement pour l'état de Lily. Il ne voulait pas et ne pouvait pas la laisser comme ça alors qu'elle venait d'avoir un malaise.

-Je te porterais bien jusqu'à ton lit, et juré sans en profité, mais bon... Comme tu le sait, les garçons ne peuvent pas aller dans le dortoir des filles. Je peut toujours te porter dans mon lit dans ce cas? *il sourit amusé* T'inquiète je rigole... Je le ferais que si tu me le demande. Et puis si tu préfère rester ici au lieux de l'infirmerie, je promet que je te laisse dormir tranquille. Je veillerais à ce que personnes t'embête. Dit-il avec un faible sourire asseyant de lui remonter un peu le moral.

°¤°¤°¤°¤°¤°¤°¤°¤°¤°



« Je Jure solennellement Que Mes Intentions Sont Mauvaises ! »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Evans

avatar

Date d'inscription : 21/12/2013
Messages : 21

MessageSujet: Re: « Aime moi ou déteste moi, d’une façon ou d’une autre je serais celui qui hante tes pensées et c’est ce qui compte... » { PV Lily Evans }    Mer 16 Avr - 19:19

Ça va aller, Evans ?

La voix de James résonna dans ses oreilles comme à travers du coton. Lily cligna des yeux plusieurs fois, battant des cils pour chasser les points lumineux qui dansaient devant elle. Elle avait la tête lourde et une terrible envie de se laisser aller au sommeil qui s'emparait d'elle, mais elle savait encore que ce n'était pas une bonne idée de céder au malaise. C'était comme si elle s'était vidée de son énergie en un temps record. Assise, elle reprit cependant doucement ses esprits, et le visage inquiet de James apparut enfin devant ses yeux. Elle était presque sûre de ne l'avoir jamais vu aussi inquiet. Peut-être une fois quand un match de Quidditch avait failli ne pas avoir lieu, mais ce n'était pas le même regard ; il la regardait intensément. Dans ses pensées embrouillées émergea l'idée qu'elle aimerait bien trouver quelqu'un qui la regarderait comme ça, un jour - quelqu'un d'autre que James, bien sûr.

Ça va, ça va... fit-elle d'une petite voix, ce qui ne sembla pas rassurer les deux grands yeux noisette en face d'elle.

Avant qu'elle ne retrouve la force de bouger, elle sentit des mains fortes se poser sur ses épaules et l'asseoir avec fermeté mais douceur sur le fauteuil ; et quelques secondes plus tard, James prenait place à côté d'elle. Il y eut un petit moment de flottement, puis elle sentit qu'elle posait sa main sur son front. Le contact frais lui fit du bien et elle ferma les yeux, réalisant ainsi qu'elle devait avoir une sacrée fièvre. En un éclair, elle réalisa alors à quel point cette situation était absurde. James Potter, assis si près d'elle dans le fauteuil que leurs hanches se touchaient, en train de prendre sa température ! Les seules fois où ils avaient été si proches, c'était les quelques fois où une Lily excédée avait finit par lui mettre une claque. Elle aurait bien du mal à le claquer maintenant. Surtout qu'il avait l'air de prendre ça vraiment au sérieux. A moins qu'il ne se sente juste obligé de s'occuper de quelqu'un allant mal ; mais il y avait dans son regard et ses manières précautionneuses quelque chose lui soufflant qu'il n'aurait pas agi comme ça avec tout le monde.


Tu est brûlante...

La rouquine hocha la tête tandis qu'il retirait sa main. Elle ne pouvait s'empêcher de se sentir un peu coupable d'accaparer sa soirée - même s'il manifestait tant d’intérêt envers elle de manière générale, elle se doutait bien qu'il avait mieux à faire. Et elle détestait se sentir aussi faible face à celui contre qui elle bataillait tous les jours. Elle avait appris à cacher ses faiblesse à tous, et plus particulièrement à ses adversaires, dont il faisait souvent partie malgré leur maison commune. Qu'il la voit aussi vulnérable ne lui plaisait que peu, mais force était de constater qu'elle n'irait pas bien loin sans lui ce soir.

Je devrais peut-être te conduire à l'infirmerie ?

Il semblait si hésitant qu'elle tourna la tête pour le regarder. Il avait complètement changé d'attitude et avec ce regard sérieux derrière ses lunettes, elle le reconnaissait à peine.

Je te porterais bien jusqu'à ton lit, et juré sans en profité, mais bon... Comme tu le sait, les garçons ne peuvent pas aller dans le dortoir des filles. Je peut toujours te porter dans mon lit dans ce cas ?

Peut-être pas tant changé que ça en fait... Elle ne put réprimer un faible sourire.

T'inquiète je rigole... Je le ferais que si tu me le demande. Et puis si tu préfère rester ici au lieux de l'infirmerie, je promet que je te laisse dormir tranquille. Je veillerais à ce que personnes t'embête.

Il lui sourit à son tour, et malgré le fait qu'il soit coincé là avec elle et ses microbes au lieu d'être en train de faire les 400 coups avec ses amis, son sourire semblait sincère. Tout comme son inquiétude. Peut-être qu'il portait un peu d'attention aux autres, au final, derrière toute sa grosse, grosse couche habituelle de... stupidité et d'arrogance.

Je partagerai ton lit avec plaisir, Potter, le jour où tu feras la paix avec Severus, répliqua-t-elle avec un demi-sourire fatigué. Elle se demandait comment elle faisait pour plaisanter encore alors que son corps frôlait la température des Salamandres, mais elle songea avec un rire intérieur que quelque soit la situation, elle aurait toujours assez d'énergie pour répondre aux piques de Potter.

En attendant ce moment, je veux bien que tu m'accompagnes à l'infirmerie, oui... Ce serait quand même plus prudent. Ce n'est pas que je n'ai pas confiance en ta potion, continua-t-elle, son sourire s'étirant subrepticement alors qu'elle ancrait son regard dans le sien avec ce qui lui restait de défi, mais j'ai encore plus confiance en Mrs Pomfresh. Et en ses lits.

Elle détourna les yeux et prit appui sur ses bras pour se remettre debout, précautionneusement. Ses jambes semblaient toujours un peu faibles mais le malaise semblait être à peu près passé. Elle attendit qu'il l'imite, puis se dirigea avec prudence vers le portrait de la Grosse Dame, qu'elle enjamba pour se retrouver dans le couloir. Un courant d'air la fit frissonner avec un peu plus de vigueur, puis elle se tourna vers James.

Il me semble que tu as malheureusement un peu plus d'expérience que moi en sorties nocturnes, alors... je te suis.

Même si elle connaissait le château de jour par coeur, elle doutait fort pouvoir retrouver son chemin dans la pénombre, avec la fièvre emprisonnant ses capacités de réflexion. Elle se mit donc aux côtés de James et le laissa la guider le long des couloirs.

Elle se rendit compte après quelques secondes de silence que c'était probablement la première fois qu'ils se retrouvaient à deux, complètement seuls. Jusqu'alors, il se contentait de l'énerver en public - devant ses amis-, jusqu'à ce qu'elle réplique, l’envoie bouler et retourne à ses occupations. Il y avait bien quelques fois où ils se croisaient dans les couloirs, mais elle se débarrassait généralement du problème vite fait bien fait. Qui aurait cru quelques heures plus tôt qu'ils en viendraient à se balader ensemble en pleine nuit ?

Elle marchait prudemment et assez proche de lui - bien contre sa volonté - comme elle ne voyait pas grand chose et avait surtout peur de se prendre les pieds dans un tapis ou de refaire un nouveau malaise. Au moins elle pourrait se raccrocher à lui en cas de chute... Une nouvelle quinte de toux la saisit brusquement.  Les couloirs étaient beaucoup moins chauffés que la Salle Commune et elle croisa les bras pour se réchauffer. Elle avait soif, elle avait sommeil, mais elle savait qu'il valait mieux qu'elle aille à l'infirmerie. Rien ne disait que la potion de James allait marcher sur ce qu'elle avait, alors on n'était jamais trop prudent...

Ils atteignirent les escaliers en peu de temps, et la rouquine s'arrêta net au bord des marches, se cramponnant à la rambarde. Elle regarda les autres morceaux d'escaliers bouger, comme ils le faisaient habituellement, selon leur propre volonté, et pâlit un peu. L'idée de se retrouver ballotée par les escaliers alors qu'elle tenait à peine debout lui plaisait très moyennement.


Je... je suis pas sûre que prendre les escaliers mouvants soient une très bonne solution, en fait... bafouilla-t-elle à James.




[HJ : voilààà sorry pour le délai et la longueur un peu plus courte que d'hab ^^ ! Tu m'en veux pas si j'ai pas fait dormir Lily avec James ? C'était une option très - trop - séduisante, mais je trouvais que ça collait pas beaucoup avec son caractère xD Mais on en est qu'au début, on a encore pleiiin d'aventures à leur faire vivre avant qu'ils sortent ensemble xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Potter

avatar

Date d'inscription : 14/12/2013
Messages : 74
Emploi/Année d'étude : 6ièmme année à Poudlard.
Localisation : Hum... Quelque part en train de préparé une blague. Prend garde, tu seras peut-être ma prochaine victime!
Humeur : Dangereusement très bien.

MessageSujet: Re: « Aime moi ou déteste moi, d’une façon ou d’une autre je serais celui qui hante tes pensées et c’est ce qui compte... » { PV Lily Evans }    Lun 30 Juin - 22:45

-Je partagerai ton lit avec plaisir, Potter, le jour où tu feras la paix avec Severus, répliqua-t-elle avec un demi-sourire fatigué.

James réprima un petit grognement mécontent. Il était mal barré pour réussir à faire la paix avec Severus Rogue... Ou plutôt «Servilus», comme il s'amusait à le surnommé pour se moquer de lui avec les autres Maraudeurs et sa sœur jumelle. Leur haine réciproque durait depuis leur première rencontre, et ça bien avant qu'ils sachent que l'un irait à Serpentard et l'autre à Gryffondor. Pourquoi tant de haine? Peut-être que, dès que James avait vue Rogue avec Lily dans le PoudlardExpress, il avait tout simplement été jaloux de lui? Jaloux de voir un mec comme lui avec une si jolie fille? Et que par la suite, il avait fait le croche-pied à Rogue en espérant ainsi attirer l'attention de Lily et en espérant la faire rire? Mais cela avait plutôt eut l'effet inverse que James aurait voulue... Dès le premier regard, Lily l'as trouvé arrogant et immature. Pourtant, son intention première avait simplement été de la faire rire! Une fois arrivé à Poudlard, les choses entres Rogue et James ne c'était guerre arranger, étant donné leurs Maisons. James avait donc décidé de faire de Rogue sa «cible» principal... Son souffre-douleur. Sans raisons quel-conte, part pur sadisme et seulement parce qu’il pouvait se le permettre... C'était «Potter la petite brute arrogant» contre «Rogue l'innocente victime»... C'est ce que tout le monde disait! Certain trouvait cette situation marrante, mais d’autre craignait aussi que cela tourne mal. James n’était pas stupide, il voyait bien les regards que tout le monde lui portait.

Mais au fond, peut-être que James ne lui a jamais pardonner d'être celui qui a un jour su attiré l'attention de Lily bien avant lui?! Oh oui, James était jaloux de la belle amitié que Servilus avait un jour eut avec Lily... SA Lily-Jolie! Il ne supportait pas qu'un autre que lui est réussis à avoir l'attention de la jolie rouquine, et en plus, sans effort! Lui, faisait mille et une courbatures pour attirer ne serait-ce qu'un petit regard de la part de celle-ci... Mais tout ce qu'il semblait réussir à avoir de sa part comme regard, c'était du dégout. Comment Rogue avait-il fait lui, pour l'approcher? Comment avait-il réussis à la faire sourire? James aurait bien voulue savoir! Ce qu'il pouvait le détester, ce qu’il pouvait le haïr! Non... Décidément, le jeune Potter ne pourra jamais faire totalement la paix avec un type comme Rogue. Trop de différence... Trop de haine...

Le Maraudeur en Chef sortie de ses pensées et observa un moment Lily et eut un fin sourire. Malgré que la situation était étrange, il était vraiment heureux d'être là, près d'elle en ce moment. Elle trouvait la force de lui donner des répliques et cela l'amusait beaucoup car il aimait aussi lui rendre ses répliques. Mais bon, malgré qu'il ait bien aimé, le Maraudeur s'attendait bien à ce que la jolie rouquine refuse l'offre de partager son lit avec lui ce soir. Peut-être même jamais. Mais James continuait à espérer de la faire un jour craquer, il ne lâchera jamais. Cette fille le hanteras toute sa vie, il le sentait!

Le jeune Potter écouta part la suite ce que la jolie rouquine aux yeux verts émeraudes rajoutait :

-En attendant ce moment, je veux bien que tu m'accompagnes à l'infirmerie, oui... Ce serait quand même plus prudent. Ce n'est pas que je n'ai pas confiance en ta potion, continua-t-elle, son sourire s'étirant subrepticement alors qu'elle ancrait son regard dans le sien avec ce qui lui restait de défi, mais j'ai encore plus confiance en Mrs Pomfresh. Et en ses lits.

James haussa un sourcil. Plus confiance en Mrs Pomfres et ses lits que en lui et sa potion?! Cornedrue ne voyait pas pourquoi... Bon ok, Lily avait peut-être raison de ce méfié de lui. Sa réputation de «fouteur-de-trouble» et de «Je-me-fou-du-monde-entier» n'aidait pas non plus. Mais les intentions de James était honnête envers Lily, il voulait simplement qu'elle aille mieux. Lui, prendre soin de quelqu'un? Oui, c'était possible! Derrière son air arrogant et grand-gamin, James avait un coeur... Ont n'avaient qu'à observer sa façon d'être avec Sirius, Remus, Peter et Kaite. Ils avaient une amitié indestructible, ils étaient Uni comme personnes, toujours en traine de rigoler sans que l'un lève le Ton! Avec eux, il était totalement différent qu'avec les autres... Avec eux, il était lui-même sans carapace et il lui arrivait très souvent de se montré protecteur et aimable avec eux... Avec eux, il était vrai. Mais seulement avec eux, les autres pouvaient courir! La seule autre exception était Lily, jamais il lui ferait de mal à elle. Il aimait la provoquer, mais seulement pour attirer son attention, pas pour la blesser vraiment.

Prongs fini toute fois part hocher la tête, pour approuver ce que Lily disait. Il décidait de ne pas répliquer pour cette fois. Si la jeune Gryffondor préférait qu'il l'accompagne à l'infirmerie, alors il alla respecter son choix et alla l'accompagner avec plaisir. Le jeune Maraudeur observa Lily se lever, puis il en fit de même en se tenant près d'elle en cas où elle perdrait équilibre. Malgré que James la dépasse d'une bonne tête, cela lui plaisait bien, il aimait pouvoir être le plus grand, histoire de veiller sur elle. Potter suivit Evans de près, tous les deux franchirent en silence le Portrait de «La Grosse Dame». Une fois dans le couloir, James remarqua qu'il y faisait plus frai que dans La Salle Commune. Il sera un peu plus sa cape de Quiddich, qu'il portait toujours, contre lui. James jeta discrètement un regard en billet vers Lily et la remarqua qui frissonnait légèrement part la fraicheur. Un fin rictus se dessina sur ses lèvres. Il aurait bien aimé la serrer dans ses bras pour la réchauffer, ou simplement lui prêter sa cape. Mais il craignait que Lily prenne cela comme une technique de drague. Après quelques secondes, il remarqua Lily tourné ses magnifiques yeux verts émeraude en sa direction... James fit mine de regarder ailleurs tout en écoutant ce qu'elle lui disait :

-Il me semble que tu as malheureusement un peu plus d'expérience que moi en sorties nocturnes, alors... je te suis.

Cornedrue rapporta ses yeux noisettes sur la jeune Gryffondor et lui fit un sourire qu'il voulue plus rassurant, malgré que cela sonnait plutôt comme un sourire à se méfier.

-T'en fait pas, tu est en sécurité avec moi. Je connais Poudlard comme le fond de mes poches, surtout en sorties nocturnes, j'approuve. Dit-il malicieusement en faisant un clin d'œil enjoué.

Les deux Gryffondors ce mirent à marchés côte à côte alors qu'un petit silence s'installa entre eux. Malgré ce silence, James ne pouvait pas s'empêcher d'être aussi fière qu'un Hippogriffe! Il marchait tête haute côtes à Lily, lui jetant quelques fois des regards pétillants, un grand sourire bêta aux lèvres. Il avait du mal à réaliser qu'il était bel et bien avec elle, sans disputes et en plus seul à seul. C'était... Assez étrange en fait, malgré que cela soit très agréable. James pouvait sentir la présence de la jolie rouquine marchée à ses côtés avec prudence, assez proche d'ailleurs. Elle avait surement peur de faire un autre malaise et aussi part l'obscurité, elle devait seulement se dire que au cas où... Ce tenant si près de James, ce dernier seras là pour la retenir. Cela voulait-il dire que Lily lui faisait confiance et qu'au fond elle se sentait en sécurité avec lui malgré la situation étrange?

Ils arrivèrent en quelques minutes devant les escaliers. La rouquine s'arrêta net sur le bord des marches tout en se cramponnant sur le rebord de la rambarde, alors que James s'arrêta lui aussi faces aux nombreuses marches en regardant au-dessous d'eux les autres escaliers dons quelques-unes d'elles qui changeaient de directions.

-Je... je suis pas sûre que prendre les escaliers mouvants soient une très bonne solution, en fait... bafouilla-t-elle à James.

James se tourna vers la jeune rouquine. Il remarqua aussitôt son aire peu rassurée à l'idée de se retrouver sur un escalier en mouvement alors qu'elle était dans son État du moment. Il parue réfléchir un moment. Le jeune Maraudeur connaissait un autre moyen, un autre passage pour éviter les marches. Mais il semblait hésitant, vue que Lily était avec lui. James connaissait tous les passages secrets de Poudlard et quelques-uns d'eux pouvaient les faire éviter de passer par les escaliers en mouvements... Mais les passages secrets étaient aussi connues, la plus parts en tout cas, que part les Maraudeurs. James hésitait à dévoiler cela à Lily. Mais vue sa situation, il se dit qu'il pouvait bien se l'accorder. Il se passa une main dans ses cheveux en bataille et fit un fin sourire en coin à Lily.

-Je connais un moyen plus sécuritaire de circuler dans les couloirs la nuit que part les escaliers qui bouges. Mais... Tu dois me promettre de ne rien révéler à personnes, tu est d'accord? Dit-il plus sérieusement en plongeant ses yeux noisette dans ceux verts émeraude de la jeune Gryffondor.

Le jeune Potter se rapprocha de Lily sans la lâcher du regard. Ils furent si près que James sentie leurs respirations chaudes sur son visage. Sans lâcher Lily des yeux, il posa une de ses mains sur le mur en brique sur leur droite... Il fit glisser sa main sur le mur jusqu’à atteindre une pierre précise cacher derrière une tapisserie en longueur. Aussitôt la pierre touché, le mur se mit à trembloter légèrement. Le jeune Potter agrippa délicatement l’un des poignets de Lily pour l’attiré vers lui alors que le mur bougea de plus en plus. Puis enfin, un passage secret apparue à la place du mur, comme par magie! Un énorme trou noir était à présent là à la place du mur de pierre, derrière la tapisserie en longueur.

Malgré que le mur ait arrêté de trembler maintenant, James remarqua qu’il retenait toujours Lily près de lui. Réalisant son geste, il abaissa le regard et la relâcha en douceur. Il prit un air sur de lui et fit un sourire tout fière.

-J’ai trouvé ce passage secret en deuxième année, par pur hasard. Je me suis cacher derrière la tapisserie pour éviter Rusard avec Sirius et nous sommes carrément tombé dessus ce passage secret! Rassure-toi c’est un peu lugubre et pleins de toiles d’araignées, mais c’est sécuritaire et très utile pour éviter les escaliers dans quelques situations. Et puis si tu as peur, t’as qu’à me tenir la main, si tu le souhaite. Dit-il avec amusement.

James passa devant dans le trou noir, qui était enfaite un très long couloir sombre et étroit et encore plus glaciale. Il sortit sa baguette magique de sous sa cape et dit clairement :

-Lumos!

Sa baguette émit une lumière, un peu comme une lampe de poche. Potter se tourna vers Lily qui n’avait toujours pas bougé. Il pencha la tête sur le côté, l’inquiétude parue se faire de nouveau voir dans ses yeux noisette. Il retira sa cape de Quiddich et l’enfila doucement sur les épaules d’Evans pour la tenir au chaud. T’en pis si elle prenait cela pour une technique de drague, James alla tout de même pas la laisser frissonner sans rien faire! Il mise donc sa cape sur les épaules de la jolie rouquine et lui ramena délicatement une mèche de ses cheveux derrière son oreille, d’un geste attendrit. Mais il se rattrapa rapidement en détournant le regard l’air mal à l’aise. Il tourna les talons et s’avança de nouveau dans le passage secret, tout en disant mine de rien d’un Ton moqueur :

-Tu sais, Evans. Plusieurs filles pourraient être jalouses… Tu est seule avec moi, dans un endroit sombre et étroit! Hmm, c’est romantique, nan?

James eut un petit rire discret. Si il disait ça, c’était plus pour la faire rire, lui faire oublier son mal. Il voulait seulement lui changer les idées jusqu’à ce qu’ils arrivent à l’infirmerie…



{ HJ : Ta-daaaaaaa! =D Oui, oui, je suis encore en vie! XD Je suis vraiment désoler du temps que j'ai prit pour poster, j'ai prit une éternité et je m'en excuse. ^^' Mais bon, je suis de retour et pour de bon près à RP' de nouveau. =) Et t'inquiète, je trouve que tu joue Lily à la perfection. ^_^ Faut pas aller trop vite non plus, comme tu dit, ont n'as pliiiiiien d'aventure à leurs faire vivre encore et encore. héhé XD }

°¤°¤°¤°¤°¤°¤°¤°¤°¤°



« Je Jure solennellement Que Mes Intentions Sont Mauvaises ! »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Aime moi ou déteste moi, d’une façon ou d’une autre je serais celui qui hante tes pensées et c’est ce qui compte... » { PV Lily Evans }    

Revenir en haut Aller en bas
 
« Aime moi ou déteste moi, d’une façon ou d’une autre je serais celui qui hante tes pensées et c’est ce qui compte... » { PV Lily Evans }
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et si le temps s'arrêtait ? [ Lily Evans ]
» Lily Evans - Rouquine au grand cœur. [Terminé]
» Aime-moi ou déteste-moi les deux sont en ma faveur.
» Elisez vos meilleurs rpgistes!
» Et si tout était différent?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maraudeurs-1976 :: Poudlard :: Salle Commune des Gryffondor-
Sauter vers: